Pourquoi des projets ?

Accéder à la fiche complète "Thème ou Projet" ?

 

Le travail présenté ci-dessous a été re publié dans le hors série "nouveau professeur des écoles" qui a paru en septembre 2010 aux éditions martin Média: la classe maternelle....

 

Le projet et le thème sont deux façons bien différentes de proposer des situations d'apprentissage:

Le projet, par rapport au thème, fonctionne d’une manière radicalement différente. Il ne s’agit plus de se contraindre à trouver, de façon souvent très artificielle, des activités autour d’un même sujet mais bien au contraire de mettre en place des activités destinées à travailler les compétences nécessaires à la réalisation du projet. Les deux démarches sont donc exactement inverses....

Le projet se finalise toujours par une production. Ce peut être aussi bien la réalisation d’une sortie que la décoration de la salle d’accueil pour la kermesse, la fabrication d’un album, une rencontre sportive ou la publication d’un journal….On voit donc que Noël par exemple peut être traité aussi bien dans une démarche de thème que dans une démarche de projet. Ce n’est pas le concept qui est important mais bel et bien la façon de concevoir et d'organiser le travail.

Les puristes poussent jusqu’à dire que le projet doit naître sur désir ou proposition des élèves. S’il est vrai que des élèves de cycle III peuvent formuler une telle demande, cela est difficilement envisageable en petite section ! En fait, pas de langue de bois, très souvent, c’est le maître qui induit le choix du projet en fonction de ses propres capacités et centres d’intérêts. «La passion de l’élève pointe lorsqu’il sent l’enseignant se passionner devant lui. » Philippe Meirieu. On ne s’étonnera donc pas qu’un maître féru d’informatique propose à ses élèves un projet dans ce domaine-là, tandis qu’un autre, passionné par les arts plastiques, orientera le projet vers la création d’une grande fresque pour l’école….En fait, ce qui est important c’est que le projet soit riche au niveau pédagogique et que le maître parvienne à ce que ses élèves le fassent leur: c’est ce qu’on appelle dans le jargon professionnel la dévolution ( Brousseau).

La démarche de projet a l’avantage :

- de donner véritablement du sens aux apprentissages à venir en les situant dans le champ de l’utile , du nécessaire et du fonctionnel : pour réaliser une affiche, il faut que je connaisse le statut des différents graphies, il faut que j’apprenne à gérer l’espace feuille….j'en ai besoin!
- de permettre d’organiser presque naturellement une progression au sein de chaque objectif général, voire au sein de chaque compétence. Cela relève de l’analyse de la compétence. Ex : pour être capable de compléter une collection par exemple, il faut d’abord être capable de dénombrer, de surcompter…
- de traiter la pluridisciplinarité, voire l’interdisciplinarité.
On voit donc très clairement que dans une démarche de projet, le maître organise son travail en déterminant d’abord les compétences que les enfants devront acquérir pour réaliser le projet et que dans un deuxième temps seulement, il bâtit des situations d’apprentissage qui contribuent à leur acquisition dans la réalisation du projet qui fédère le tout. La réflexion du maître relève donc de la déconstruction/reconstruction.
Ex : pour fabriquer notre album, pour jouer aux échecs, pour fabriquer le jeu pour la kermesse.... les enfants doivent être capables de…je vais bâtir telle situation…. je commencerai par tel atelier... et je prévoirai telles activités décloisonnées....
Vous trouverez, au format Word, des schémas et explications complémentaires sur la fiche complète. Venez également examiner les organigrammes des différents projets. A eux seuls, ils synthétisent à la fois les domaines d'activités, les compétences visées et les situations d'apprentissage pour l'intégralité de chaque projet! Ce sont de véritables feuilles de route....

 

               
ESPACE INTERACTIF

   Vous pouvez écrire votre commentaire dans le module ci-dessous. Il vous suffit pour cela d'abaisser l'ascenseur pour accéder à la zone d'écriture.